L'Origine et le Changement
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

L'Origine et le Changement

Bienvenue sur l'Origine et le Changement; un forum RPG. Plongez dans ce monde médiéval fantastique aux possibilités infinies.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €

 

 Philosophie : Le Bushido

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Origine
Admin
L'Origine


Masculin
Nombre de messages : 6186
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

Philosophie : Le Bushido Empty
MessageSujet: Philosophie : Le Bushido   Philosophie : Le Bushido Icon_minitimeMar 29 Mai - 14:41

Le Bushido

Dans le monde d'Origine, de nombreuses philosophies ont vécues et ont disparues au cours de l'histoire. Mais la plus ancienne et toujours aussi vivace des siècles plus tard est le Bushido qui en langage Hùbéï veut dire : La Voie du Guerrier.

1. Histoire.

Le Bushido naît à la fin du 6ème siècle de notre ère, durant l'âge de la Magie et des Nations. Il fût instillé par des clans de guerriers fidèles à l'Empereur de Hù-Béï tandis qu'une paix relative baignait l'Empire. En effet, les dernières peuplades barbares avaient été repoussées par-delà les contres-forts que l'on connaît aujourd'hui comme les terres du Clan de l'Ours, forcés de disputer un territoire hostile aux redoutables minotaures.

Bien que leurs techniques de combats soient parmi les plus impressionnantes de l'époque, ils n'étaient guère indispensables en temps de paix. Pire encore, ils étaient dangereux, constituant des forces semi-indépendantes capables de renverser l'Empereur à tout moment si ce n'était pour le statut divin de ce dernier. Un mouvement intellectuel naquît alors parmi ces clans, visant à maintenir leurs avantages sociaux et leur statut en grande partie mais aussi leur permettre de perdurer dans le temps. C'est ainsi que naquirent les premiers ouvrages sur le Bushido, décrivant un système protocolaire régissant les interactions entres les samouraï mais aussi une philosophie du combat, de la guerre et de l'honneur inédite dans le monde.

Pendant les siècles suivant ce bushido deviendrait l'idéal moral de tout homme s'engageant dans les armées impériales tandis que les clans de samouraïs déclineraient peu à peu face aux armes à feu et à une marine bien plus nécessaire dans les conflits face aux ennemis d'outre-mer qu'une force terrestre. Mais cette philosophie continuerait à survivre et à être complexifiée par les derniers héritiers des clans et les samouraïs impériaux, dernière famille qui puisse prétendre aux mêmes pouvoirs que par le passé. C'est en l'an 1124 que le Bushido tel que l'on le connaît fût rédigé dans un ouvrage appelé le Traité des 5 Roues par un dénommé Miyamoto Musashi et dont les descendants seraient à l'origine de la création de la famille Matsu, aujourd'hui dirigeante du Clan du Lion. Il deviendra ensuite la philosophie régissant la société hùbéï en fonction de leur place dans une société de castes dans laquelle les samouraïs sont au sommet du pouvoir, n'ayant pour supérieurs que d'autres samouraïs, l'Empereur lui-même et les Kamis.

2. Les 10 vertus du Bushidos.

Gi, l'Honnêteté :
La vérité mesure le sens de la vie : la vie du samouraï consiste à rester en accord avec la vérité. On pense généralement que ceux qui mènent une vie honorable ont une âme pure, et n'ont par conséquent rien à craindre de la vérité. Les mensonges sont les instruments des faibles et des individus honteux. Même le courtisan le plus malhonnête sera entièrement d'accord car les illusions que suscitent les demi-vérités sont bien plus efficaces que les mensonges.

Yu, le Courage :
Les samouraïs mettent leur vie en jeu pour leur seigneur et même le courtisan qui vit dans la sécurité du cœur de la Cité d'Hù-Béï doit prendre des risques qui peuvent mener à la chute de sa maison et de sa famille. La peur touche le cœur de ceux qui doivent se battre pour ce qui leur est cher mais le samouraï doit être au-dessus de cette émotion. Le courage n'est pas l'absence de peur, ni la volonté de sacrifier sa vie en se lançant dans un combat désespéré, mais la capacité de continuer à avancer quelle que soit la situation.

Jin, la Compassion :
Le sage sait tempérer la puissance par la compassion. Un grand seigneur ne surmènera pas ses paysans et ne les taxera pas dans un but égoïste. De même, les samouraïs les plus sages sont ceux qui comprennent que la compassion est un des principes fondamentaux de l'Ordre Céleste et de la loi de l'Empereur. Un samouraï qui épargne la vie d'un ennemi prouve ainsi qu'il est le véritable vainqueur.

Rei, la Courtoisie :
Si le pouvoir des armes est le domaine du samouraï, le respect a aussi sa place car l'Empire se dissoudrait rapidement dans le chaos sans l'importance que la tradition à la courtoisie.

Meyo, l'Honneur :
L'honneur est la force qui lit et définit le samouraï, l'éclatante vertu qui l'élève au dessus de l'homme ordinaire. On ne peut strictement définir l'honneur, car ceux qui n'en ont pas le moindre ne pourront jamais le comprendre.

Makoto, la Sincérité :
Pour un samouraï, la parole et l'action coïncident pour former le sens profond de la sincérité. Un samouraï n'a pas besoin de faire de promesse, car chaque mot qu'il prononce doit respirer la sincérité. La parole d'un samouraï est la pierre angulaire de sa réputation et ne peut pas être transgressée.

Chugo, le Devoir :
Tout ce qui existe à un but : reconnaître et tendre vers ce but est le fondement de la vertu du devoir. Même l'Empereur doit s'incliner devant la puissance des Kamis et un samouraï ne peut faire moins que de suivre cet exemple.

Songen, la Dignité :
L'apparence et l'attitude d'un samouraï se doivent d'être irréprochable et ne trahir ni faiblesse, ni relâchement, ni hésitation. Au contraire, les expressions du visage, le soin apporté à son corps, à sa tenue et à son daisho doivent refléter une force d'âme inébranlable. Le samouraï doit se garder des excès, des penchants naturels et de la dépravation personnelle. Pour autant, il ne doit pas non plus vivre pour souffrir.

Kenson, l'Humilité :
Découlant de la quête de la Vérité, un samouraï ne doit jamais faire étalage de ses compétences. Il doit au contraire respecter celles des autres et chercher sans cesse à s'améliorer. Il doit affronter ses erreurs et corriger celles des autres avec tact et de manière constructive. Un samouraï ne doit jamais pavoiser, ni perdre confiance, il doit simplement aller de l'avant.

Ketsui, la Résolution :
Découlant directement de la passion de la mort, la résolution caractérise le fait d'aller constamment de l'avant. De ne jamais se laisser abattre par les épreuves mais au contraire d'y trouver une source réjouissante de faire preuve de bravoure en serrant les dents. En tout temps, un samouraï doit être capable de prendre une décision en moins de sept souffles. Tout problème peut-être résolu ainsi, pour peu qu'il soit abordé avec calme et détermination.

3. Le Bushido, les Clans et le Samouraï.

Le samouraï, se doit d'essayer d'appliquer chaque aspect du Bushido dans sa vie quotidienne et chaque manquement à celui-ci, même s'il est fait sans témoin, est une cicatrice que le fautif fait à son honneur dont il sera comptable devant les kamis. Il est cependant impossible d'appliquer à la lettre chacune des vertus du Bushido à chaque instant de sa vie et selon les clans, les familles et les caractères de chaque samouraïs, des préférences dans l'application de ces vertus apparaissent.

Le Clan du Lion est le plus puissant militairement parlant et sa famille dirigeante est la famille Matsu qui seraient les descendants de Miyamoto Musashi. Les membres du clan du Lion favorisent donc généralement l'Honneur. Les membres de la famille Matsu quant à eux tendent à favoriser le Devoir.

Le Clan de la Mante ressent une ferveur presque religieuse à l'égard des Empereurs et de leurs familles qui gouvernèrent et gouvernent encore aujourd'hui Hù-Béï et bien que les autres clans pensent que ce ne soit en fait que la recherche de la gloire qui les pousse à être ainsi, les samouraïs du clan de la Mante cultive une puissante Résolution. Les membres de la famille dirigeante Yorimoto accordent généralement une grande importance à la Dignité.

Le Clan de l'Ours à la lourde charge de protéger l'Empire des invasions barbares mais il accorde une importance vitale à ne pas oublier qu'il descend lui-même des montagnes et que fût un temps où il n'était pas digne de l'attention de l'Empereur. Ses samouraïs mettent donc en valeur l'Humilité au-delà des autres vertus. La famille Kanimotsu qui dirige le Clan enseigne la Compassion comme la vertu centrale à la vie d'un bushi.

Le Clan du Corbeau malgré ses origines obscures, est à la recherche de la vérité ce qui les rend tout particulièrement proche de la vertu de l'Honnêteté. La famille Motomatsu qui guide le Clan dans cette recherche prône toutefois la force de la courtoisie.

-----

Les informations écrites contenues dans ce message sont la propriété de ce forum et de leur auteur. Tout copie, complète ou partielle de ce document est un délit à l'égard du droit à la propriété intellectuelle et vous expose au risque de poursuites judiciaires ©.

_________________
Philosophie : Le Bushido 12052511
Revenir en haut Aller en bas
https://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
 
Philosophie : Le Bushido
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Origine et le Changement :: Hors-Jeu :: Encyclopédie du Monde d'Origine :: Les Dernières Pages-
Sauter vers: