L'Origine et le Changement

Bienvenue sur l'Origine et le Changement; un forum RPG. Plongez dans ce monde médiéval fantastique aux possibilités infinies.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'âge des Magies et des Nations. [An 400 à 1007]

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: L'âge des Magies et des Nations. [An 400 à 1007]   Dim 26 Avr - 21:23

Après cette longue période de guerres et de croisades qu'était l'âge des Cultes, la religion commença à réellement être un facteur politique et militaire majeur, en grande partie grâce à l'influence que leurs donnait la magie. Dans les deux religions, cette énergie était apparue et à l'aide de celle-ci, ils faisaient croire au peuple que ce qui était l'acte de mortels était en fait l'œuvre des dieux. Des miracles. Tout cela afin de gagner encore en pouvoir. Ainsi commença l'âge des Magies :

Le début de ce second âge dans le Monde d'Origine est considéré comme étant en l'an quatre-cent où un homme du nom de Mark Firth le premier, suivit de centaines d'autres simples humains, apparurent à travers le monde, capable de produire des "miracles" équivalent à ceux des deux religions. Mais la plupart d'entre eux voyaient en ces pouvoirs quelque chose de logique, de rationnel et non une quelconque intervention divine. Ils décidèrent que ce grand pouvoir devait être utilisé avec raison et non pour leur profit personnel et ils se réunirent dans un ordre appelé : Les Magiciens. Ils admettaient ainsi manipuler la magie mais tout en affirmant leur indépendance des grandes religions.

Mais les deux cultes ne pouvaient ainsi laisser des incroyants tenter de détruire ce qu'ils bâtissaient depuis quatre siècles. Aussi ils s'unirent de façon momentanée afin d'éradiquer la menace. Ils commencèrent par soudoyer les mages pour qu'ils abandonnent toutes actions contre les dieux. Ces derniers étant pour la plupart des petites gens qui ne connaissaient pas la richesse, il fût facile de les convaincre, mais les plus sages et intelligents, eux, ne se laissèrent pas corrompre et poursuivirent la lutte. Les deux Religions comprirent alors que leurs seules capacités ne seraient pas suffisantes. Usant de leurs positions socio-politiques ainsi que de leurs influences sur les dirigeants des différentes nations, ils firent des Magiciens des hors-la-loi et interdirent l'usage et l'apprentissage de cette magie hérétique. Ainsi, il fut déclaré que tout homme ou femme, de toute race et de tout âge, pratiquant cette magie ou se déclarant magicien devait être emprisonné à vie ou exécuté.

À cette époque, il existait quatre grandes nations :

- Le Royaume Démérian, formé par la plupart des cités-états humaines de la côtes Sud et Ouest de Déméria.

- Le Royaume de Thal, constitué des chaînes de montagnes des Monts Thalûn à l'est du continent de Déméria.

- Ladeïl, le Royaume des Glaces des elfes (La naissance d'Elvem Adisil, ne se ferait que cent ans après l’apparition des premiers magiciens).

- L'Empire de Hù-Béï, formé par l'union des clans de pirates humains de Suménïa.

Les autres territoires étant occupés par des cités-états indépendantes ou des peuples barbares.

Sur ces quatre nations, trois seulement se plièrent aux exigences des cultes. Les Elfes refusèrent car eux-mêmes étaient des êtres de Magie, bien que ce don leurs soit transmis par leurs ancêtres qui avaient bût à La Source du Monde, ils détestaient cordialement les Originels pour les avoir chassés de leurs premier foyer et ils étaient suffisamment intelligents, sages et cultivés pour comprendre les Magiciens. Devenant officiellement la première Nation où chaque individu avait le droit d'adorer le dieu qui lui plaisait, le Royaume elfique devînt, après avoir été installé dans les archipels d'Elvem Adisil, la terre d'Exil des Magiciens du monde entier. Cependant les deux cultes auraient pût attaquer les elfes mais ils n'étaient pas d'accord sur ce point et plutôt que de ce concentrer sur les Magiciens, ils reprirent leur lutte pour la suprématie divine.

Un siècle et demi environs après l'apparition des Magiciens apparût un nouvel élément magique dans le Monde d'Origine. Sortant des entrailles de la terre vinrent les Élémentaires. Les Originels connaissaient leurs existences depuis longtemps et reconnurent en eux des alliés et des envoyés de leurs dieux. Les présentant au monde comme tels, ils ne cessèrent par la suite d'affirmer qu'ils étaient les preuves vivantes de l'existence de L'Origine. En riposte, L'Ordre du Changement répliqua que les Élémentaires étaient en réalité des monstres assoiffés de sang. Utilisant ensuite la magie du Changement pour obliger certains d'entre eux à s'attaquer à la population et à commettre des actes de cannibalisme, ils furent rejetés de la société et traités de "démons". Ils se réfugièrent alors dans leurs éléments naturels (montagnes, mers, forêts etc...)

Pendant ce temps, les magiciens commencèrent à forger des armes et des armures qu'ils enchantèrent grâces à leur magie. Tout cela pour s'armer et d'accomplir sabotages et attentats contre les Religions.

Ces évènements recouvrent les deux premiers siècles de cet âge complexe. Mais ce que l'on appel l'âge des nations s'étant de l'an 400 à 1007, le voici donc :

_________________


Dernière édition par L'Origine le Jeu 12 Mai - 17:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: L'âge des Magies et des Nations. [An 400 à 1007]   Ven 22 Mai - 15:11

L'Âge des Nations :



Carte au début de l'âge des Nations :



Déméria :

Humains

400- 510 > Au début de cette âge, soit en l'an 400, il n'existait aucun pays réel. Juste quelques petits royaumes et une grande majorités de cités-états existants principalement sur le continent de Déméria. Sur ce continent qui est le plus vaste du Monde d'Origine, il y avait à l'origine 32 cités-états située sur la côtes sud et sud-ouest, le reste du pays étant habité par des monstres du changement ou d'autre peuplade barbare. Durant les cent premières années de cette âge, soit de l'an 400 à 510 approximativement, les cités-états démériennes luttèrent entre-elles pour imposer leurs loi.

Naissance du Royaume Démérian > An 510 à 532 > Ces guerres interminables finirent par établir un état fragile construit par la force et maintenu en un seul bloc par une vaste armée disciplinée. Le pays se nommait Dézéran, du nom de son souverain. Cet homme avait gagné le pouvoir en réalisant un coup d'état dans la cité de Zeltaïn qui avait la réputation d'avoir les meilleurs guerriers et qui était la première cité à avoir dressés les chevaux sauvages. S'alliant à L'Ordre du Changement, il parvînt à conquérir plusieurs cités voisines et à la fin de sa vie, il avait conquit toute la côte sud. Quelques décennies plus tard, la reddition des cités du Sud-ouest donna lieu à un changement de nom et ce pays devînt le Royaume Démérian.

An 532 à 609 > Le Royaume Démérian affronte sur les côtes Sud et Sud-Ouest, qui constituent l'essentiel de son territoire, des hordes de pirates, principalement venus du continent d'outre-mer, Suménia. Il y à plusieurs tentatives de conquêtes de la part de quelques équipages assez vaste pour former de petites armées mais leurs manque de discipline, de matériel de guerre et de connaissances sur le terrain les empêche de s'établir durablement face à une armée équipée, entraînée et disciplinée. Pendant ce temps, les besoins croissant du royaume oblige les nobles à augmenter la taille de leurs territoires, afin d'éviter les querelles, le Roi eût l'idée d'offrir de l'or aux nobles qui prenaient des territoires appartenant aux barbares dans l'intérieur des terres. Ce ne fût pas une véritable guerre car les avancées furent irrégulières et localisées mais finalement, le territoire Démérian augmenta de moitié en direction de l'Est et du Nord.

Nains

400 -498 > Les premiers clans nains s'affrontent dans les profondeurs des Monts Thalûn pour le contrôle des riches gisements de minerai. Mais ils affrontent également la concurrence d'autres races souterraines, notamment les gobelins. Certains documents parlent également d'orcs mais cette race ne semblent être finalement qu'un mythe puisque aucune trace, écrite ou physique, n'en ai trouvée après l'an 600.

An 499 à 610 > Émergence du clan Mithrail qui prend le contrôle des mines de mithril et deviens le clan le plus puissant. Son chef fédère autour de lui les clans moins puissants mais est contraint d'accorder un certains pouvoir à cinq autres clans afin d'assoir son autorité et être certains de leurs loyauté. par la suite, deux de ces clans "majeurs" disparurent sous les attaques répétées des créatures vivants dans les profondeurs de la montagne. Les territoires encore intact furent répartis entre des clans mineurs et le clan Halfald alors que le Clan Cendrïl avait pour tâche de récupérer les territoire pris par les gobelins pour leurs propres compte. C'est la Naissance du Royaume de Thal.

Humains et Nains Déméria

An 609 à 638 > Première véritable guerre d'un royaume humain contre une race "non-humaine". Le premier contact entre les nains et le royaume Démérian, menant alors une politique expansionniste, est extrêmement violent. Chacun sous-estimant l'autre, deux armées d'invasions se rencontrèrent sur les contrefort des Monts Thalun où les Démérians furent écrasés. Reculant le front de plusieurs dizaines de kilomètres, ils établirent divers camps de base et forts qui leurs permirent de tenir jusqu'à l'arrivée des renforts. Commencera alors une guerre de sièges que les nains maintenait à leurs avantage grâce à un indéniable avantage technologique mais qu'ils ne parvenaient à faire totalement basculer. Le statut-co s'installa lors de l'arrivée dans le conflit des mercenaires qui deviendraient les Chevaliers du Stolenmark. Finalement, les deux royaumes saignés à blanc par cette guerre signèrent une paix qui délimitaient des frontières précises et interdisait à toute force armée majeure d'entrer dans le territoire de son voisin. Une façon d'avoir la tranquillité tout en précisant que la méfiance est toujours de mise. Finalement, hormis des escarmouches, généralement menées par des clans mineurs sur les terres du Stolenmark, il n'y eût plus de combat entre les deux royaumes qui finirent par commercer ensemble, échangeant d'abords bois contre minerais, poisson contre boisson et bien d'autre échanges qui se firent par la suite. Une partie de ces échanges permit d'ailleurs aux relations des deux royaume de s'apaiser, les deux rois de l'époque appréciant tout particulièrement les boissons exotiques de l'autre.

A la fin de la guerre les deux royaumes, au vue de leurs frontières à présent mieux définies, décidèrent de changer de nom. Le Royaume de Thal devînt Le Royaume de Thalûn (ou nation) et le Royaume Démérian devînt le Royaume Démérien (ou simplement, Déméria).

Humain Suménïa

An 400 > En l'an 400, le continent de Suménïa est considérée comme un pays de barbares et de pirates. Les côtes sont dominées par des équipages de pirates possédant des trésors accumulés sur plusieurs générations, prit aux cités côtières démérianes et disposant d'arsenaux de siège suffisamment impressionnants pour faire pâlir de peur ou d'envie les capitaines de navires Démérian. Tandis que les terres sont disputées par des centaines de tribus barbares issues de nombreuses races et des animaux.

An 487 à 512 > A cette année de l'histoire de Suménïa, un pirate surnommée Jin-Béï GoldenSword est à la tête de l'une des plus puissante flotte de navires pirates. Son objectif étant de devenir le plus puissant. Il commence par vaincre un à un ses ennemis, ralliant à lui les équipages qui perdaient leurs capitaines dans la batailles, exécutants ceux qui refusaient de le servir. Mais sa véritable puissance fût acquise lorsqu'il découvrit sur une île un immense trésor. A l'aide de celui-ci et de ceux déjà accumulés dans sa vie, il engagea un très grand nombre de mercenaire parmi les barbares de Suménïa. Grâce à eux, il prit le contrôle de toute les villes côtières de Suménïa, empêchant ainsi ses rivaux de se ravitailler sur terre. Puis il les traquait inlassablement jusqu'à ce que, à bout de forces ils se rendent. Ainsi fût constitué l'empire de Hù-Béï. Maître des océans et des côtes, le nouvel empereur était cependant devenu paranoïaque. Ayant peur de perdre la fortune qui avait fait sa puissance, il en cacha une grande partie et utilisa ce qui restait pour bâtir la plus magnifique cité du monde, du même nom que son empire. Les murs de cette cité étaient d'or et sa place centrale faites de mille diamants. Il est d'ailleurs dit que celui qui arriverait à piller cette cité deviendrait l'homme le plus riche du monde.

An 512 à 601 > Durant cette période, Suménïa se divise lentement en deux parties. D'un côtés l'empire Hù-béï qui à étendu son influence dans les terres jusqu'aux contre-forts des montagnes au sud du continent et de l'autre, au cœur de ces montagnes, des tribus barbares repoussées jusque dans les lieux les plus sauvages par les armées de Hù-Béï. Les premiers mercenaires de l'empereur, eux, avaient formés des clans fidèles à Hù-Béï. Vantant leurs maîtrise des sabres typiques de l'île, appelés katana, la plupart d'entre eux se disaient être des samouraïs ou des Bushis, des guerriers suivant une voie honorable et guerrière appelée bushido. Mais ces clans guerriers disparurent presque entièrement en l'an 601 où les ingénieurs de l'empereur parvinrent à créer de toutes nouvelles armes qui rendirent obsolètes les sabres des samouraïs. En effet, depuis des siècles la rivalité entre Déméria et Hù-Béï poussait l'un et l'autre à vouloir dominer, mais Hù-Béï ne parvenait pas à prendre durablement pied sur Déméria, son armée étant moins puissante tandis que les flottes démériannes gagnaient en puissance chaque année.

Aussi, l'empereur souhaitait disposer d'une arme qui lui permettrait de prendre un avantage définitif et ses ingénieurs trouvèrent la poudre. Cette poussière noire ou grise selon sa qualité, était hautement explosive si exposée au feu ou la chaleur. Très rapidement, cette puissance explosive fût utilisée pour propulser des projectiles à très grande puissance, donnât naissances aux premiers canons et fusils. Les flottes Démériannes furent balayées par cette nouvelle technologie et alors commença une sorte de guerre permanente entre les deux pays où Déméria cherchait à maintenir les terribles canons sur la mer tandis que Hù-Béï tentait de les installer sur terres afin de prendre l'avantage lors des batailles terrestres.

Elfes

An 500 > Avant cette année, aucun document ne relate l'histoire des elfes. Seul quelques notes du Culte des Originels racontent la rencontre avec les tout premiers elfes dans un endroit appelé la Source du Monde. Après cela, les elfes disparurent aux yeux des autres mortels. En fait réfugiés sur Ladeïl, où ils avaient bâtit, avec l'aide des gnomes, une puissante civilisation bien loin des guerres humaines ou naines. Cependant, très exactement au nouvel an de l'an 500, un exode massif se produisit. Des centaines de milliers de navires quittèrent les côtes glacées, parfois si pleins qu'ils chavirèrent à la première tempête. Mais finalement, les bateaux des gnomes accostèrent sur Thalûn tandis que les elfes poursuivaient leurs périples jusque dans les îles chaudes du sud où ils se regroupèrent et reprirent leurs souffle. Nul ne connaît la raison de cet Exode. Et aucune des personnes qui connaissaient la vérité ne la révélé même sur son lit de mort.

An 501 à 757 > Durant ces premiers siècles, les elfes tentèrent de rétablir leurs puissance perdue lors de leurs fuites de Ladeïl. Investissant presque entièrement l'archipel d'Elvem Adisil, ils se divisèrent en divers groupes aux opinions sociologiques et politiques différentes qui se regroupèrent sur différentes îles donnant ainsi naissance aux premières ethnies elfiques. Les deux premières étant les Elfes de La Lune et Les Hauts-elfes. Mais ses divisions créèrent des frictions, en effet, les hauts-elfes étaient des êtres très attirés par le pouvoir politique. Or dans le système politique elfique, les magiciens avaient prit une grande place et nombre d'elfes de la Lune étaient des arcanistes confirmés, usant de leurs pouvoirs avec sagesse et parcimonie. Cette capacité qu'avaient les elfes de la lunes à être puissants dans la société mais dont ils n'usaient que peu ou pas, agaçait fortement les dirigeants hauts-elfes et il y eût de nombreux affrontements, tant sur le terrain politique que militaire. Heureusement les pertes étaient mineures ce qui facilita l'intervention du Roi qui tenta d'apaiser les querelles, notamment en confiant aux hauts-elfes des postes d'importance en terme de commerce international et de diplomatie.

International :

Le septième siècle (an 600 à 699) est souvent considérée comme la période où une page d'histoire ce tourne. En effet, de nombreuses nations ce sont stabilisées à ce moment. C'est la fin de plusieurs guerres majeures, des ordres et factions apparaissent ici et là en quête de pouvoir. On considère à partir de l'an 650 que le Monde d'Origine est devenu "civilisé". Mais cela demeura très relatif dans la mesure où émergera une "nation" barbare.

Aux environs de l'an 640, Déméria poursuivait son avancée dans les territoires encore inoccupés au nord et à l'ouest du continent, le reste ayant déjà été prit par Thalûn ou Déméria elle-même. Déméria rencontrera ici une forte résistance de tribus barbares qui tenaient farouchement à leur mode de vie et leur indépendance. A tel point que la quasi totalité de l'armée terrestre Démérienne dû se consacrer aux combats contre ces barbares afin de les déloger de leurs forêts, montagnes et collines.

Contraints et forcés, les barbares qui avaient survécus aux combats fuirent à l'aide de navires elfiques abandonnés par leurs occupants lors de leurs fuites de Ladeïl. Ils entamèrent un long voyage qui les amènera à débarquer sur les côtes sud de Suménïa aux environs de l'an 648. Là ils rencontrèrent des tribus barbares déjà acculées par Hù-Béï. Une union de circonstance permit aux deux groupes de survivre à la puissance militaire de l'Empire et elle donna également lieu à un métissage des deux peuples.

Depuis, les peuples barbares ont mélangés leurs cultures et leurs sang dans les montagnes qu'ils appellent Oridia et ils revendiquent leurs indépendance par rapport aux grandes nations, souhaitant simplement conserver leurs modes de vie.

_________________


Dernière édition par L'Origine le Mar 13 Mar - 17:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: L'âge des Magies et des Nations. [An 400 à 1007]   Jeu 4 Juin - 9:16

Par la suite, il n'y que peu ou pas d'évènement majeur pendant près d'un siècle et demi. L'an 700 vînt et seul les Elfes continuaient d'agrandir leur territoire dans l'archipel, se répartissant les îles et travaillant à la reconstruction de leurs nation et de leurs puissance, cependant, ils ne furent plus jamais aussi forts qu'ils ne l'étaient sur Ladeïl.

Aux environs de l'an 800, on dénota cependant que deux clans nains mineurs déclarèrent leurs indépendance vis-à-vis de Thalûn avant de partir rejoindre les barbares en Oridia où ils furent accueillit à bras ouvert grâce à leurs opinions religieuses et identitaires qui rejoignaient celles des barbares. A savoir une forte dévotion envers l'Origine et une volonté de préserver les rites ancestraux.

Enfin, vînt l'an 903. Cette année là, décéda Jin-Weï Le Cinquième du nom auquel succéda à la tête de l'empire Hù-Béï, Ju-To-Hïn premier du nom, également surnommé le Paranoïaque. En effet, Ju-To-Hïn marquera le début d'une ère de méfiance accrue vis-à-vis de Déméria. Soupçonnant le Roi d'avoir fait assassiné son père, il tentera de rallié à lui les ermites qui deviendraient plus tard les Sages Buggïns pour qu'ils le protègent. Mais devant leur refus obstiné, il choisit de s'entourer de samouraïs afin de se protéger d'une éventuelle attaque et envoya des soldats pour tuer les effrontés qui s'opposaient à lui. De plus, il se lança dans une militarisation insensée se son pays afin de rivaliser avec Déméria en terme de puissance terrestre.

En l'an 914, soit onze ans après le début de cette militarisation de Hù-Béï, L'empereur lancera son armée à l'assaut de nombreuses îles appartenant à des petits seigneurs vassaux du Roi mais qui indépendant de Déméria. Le Roi choisit de ne pas réagir par la force, prévenant simplement Hù-Béï qu'il ne tolèrerai pas d'agression sur Déméria ou ses vassaux. Mais la tentative d'intimidation ne fît que chatouiller la paranoïa déjà excessive de l'empereur qui lança alors des assauts successifs sur les côtes de Déméria afin de saccager les défenses côtières, préparant sans la moindre subtilité une attaque terrestre d'envergure.

Se préparent à cela, Déméria appela à l'aide le Royaume de Thalûn, devenu un excellent allié commercial, le Royaume Humain espérait le voir devenir un allié militaire. Il ne fût qu'à demi-déçu. La position difficile de Thalûn, l'empêchait d'envoyer la totalité de son armée à l'aide de Déméria. En effet, les assauts répétés des gobelins, déjà supérieurs en nombres, ne leurs permettaient pas de laisser des brèches dans leurs défenses. C'est pourquoi uniquement 1.500 nains rejoignirent Déméria afin d'assurer la défense des côtes.

Lorsqu'il eût vent de la nouvelle, Ju-To-Hïn s'emporta. Lançant son armée soutenue par des armes à feu et les derniers clans samouraïs, il perça les défenses Démériennes mais se heurta à une solide ligne de nains, habitués à tenir leurs position face à plus nombreux qu'eux. Là, les armes de sièges développées des nains contrèrent l'avantage technologique de Hù-Béï tandis que les puissants chevaliers du Stolenmark écrasèrent les samouraïs, trop peu nombreux pour tenir le front.

Le Roi de Déméria voulut ensuite traverser la mer afin d'en finir une fois pour toute avec Hù-Béï mais les nains ne voulurent pas tenter le périple sur les eaux agités de la mer d'Izilia et préférèrent retourner dans leurs mines. Craignant une nouvelle tentative de l'empereur fou, le Roi de Déméria envoya des espions en Suménïa afin d'être prévenus rapidement des mouvements de troupes. C'est alors qu'il apprit l'existences d'ermites praticiens d'art martiaux, traqués par l'Empereur. En échange de la protection de Déméria, ses ermites devraient lui jurer fidélité et auraient la charge d'aider le royaume en cas d'attaque de Hù-Béï (cf.Les Sages Buggïns). L'armée amoindrie empêcha l'empereur d'assouvir sa fureur en entendant cette nouvelle. C'est en l'an 936 que se termina cette ère de paranoïa constante avec la mort de Ju-To-Hïn.

Par la suite et ceux jusqu'aux environs de l'an 1000, il y eût de nombreux conflits entre Hù-Béï et Déméria, échangeant coups bas et vengeance, les côtes étaient souvent illuminées par les incendies et couvertes par le sang. Le dernier conflit majeur eût d'ailleurs lieu juste avant l'accession au pouvoir démérien de Mervïn Ménéthil. Durant celui-ci, le futur roi s'illustra lors de plusieurs batailles sous les ordres de son père, puis il fomenta un coup d'état qui plaça son roi sur le trône.

Enfin, l'âge des Nations se termina en l'an 1007 avec cette arrivée au pouvoir de Mervïn à la suite de son père et l'apparition d'un groupe de résistants souhaitant la mort de Mervïn renommé de Déméria.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'âge des Magies et des Nations. [An 400 à 1007]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'âge des Magies et des Nations. [An 400 à 1007]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA BATAILLE DES NATIONS - LEIPZIG - 1813
» Massacre par les Nations Uni en Haiti
» 4eme mois : Chrono des nations !
» Liste des Magies | Liste des Magies Inventées
» Union of Latin American and Caribbean nations. (Sans participation USA/CANADA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Origine et le Changement :: Hors-Jeu :: Règles & Contexte :: Le Contexte-
Sauter vers: