L'Origine et le Changement

Bienvenue sur l'Origine et le Changement; un forum RPG. Plongez dans ce monde médiéval fantastique aux possibilités infinies.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un vent de changement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Embrun Sabredor
Fille des Mers
avatar

Féminin
Nombre de messages : 691
Race : Humaine
Classe : Pirate !
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Un vent de changement   Mer 20 Juin - 10:49

Le temps était très humide depuis plusieurs jours et le soleil refusait de se montrer. Seule la lune avait l'honneur d’apparaître la nuit, parfois, entre deux nuages, mais les étoiles se faisaient rare. La veille, on avait pu rectifier le cap et comme la mer était plutôt calme, le Zéphyr ne devait pas trop avoir dévié de sa trajectoire, mais pouvait t-on en être sur ? Tout l'équipage était rassemblé dans le dortoir à part Mouette qui surveillait la mer. Les Jumeaux et Hergor se tenaient près de la trappe menant au pont, prêts à bondir sur le pont au moindre cri de leur confrère. Les mousses bavardaient avec animation et bonne humeur à l'arrière de la pièce. Eux aussi avaient été appelés, alors que bien des équipages les auraient envoyés récurer le pont pendant que leurs aînés décidaient de leur vie.

Un petit groupe d'homme se tenaient un peu à part du reste de l'équipage, l'air bien moins avenant que les autres, plus renfermés. Ils avaient investi les hamacs de droite et ne semblaient pas vraiment chercher à se faire une place sur le navire pour le moment, mise à part une ou deux exceptions. Leur mine sombre et fermée n'encourageait pas les matelots à les accueillir... Ces hommes étaient restés prisonniers à bord plusieurs jours avant qu'on daigne s'occuper d'eux et malgré les soins attentifs du Doc', ils n'avaient pas appréciés le voyage. Ou était-ce à cause de l'attention du médecin du Zéphyr justement qu'ils semblaient si sombres ? Non... Personne ne douterait de la bienveillance naturelle de ce cher Doc' tout de même. Quoi qu'il en soit, ils avaient tous décidés de rester à bord bien que les mauvaises langues osent prétendre qu'il y avait d'avantage de prisonniers à la base. Ce n'étaient bien entendu que des rumeurs infondées... Qu'auraient t-ils pu devenir ? Avec un aussi bon médecin de bord, les morts naturelles étaient rares.Enfin, personne ne semblait désireux de s'assurer de la véracité de cette stupide rumeur.

Embrun se tenait au milieux de la pièce, l'air grognon, comme toujours. Au fond elle n'était pas fâchée que le temps de prendre des décisions soit enfin venu, mais la discussion s'annonçait longue et fastidieuse. Elle lança un regard à la ronde pour avoir une idée vague de l'état d'esprit de ses hommes, mais du bien vite se rendre à l'évidence : la psychologie n'était pas son fort ! Ce qu'ils pensaient, elle n'en savait bigrement rien. Pour les mousses, encore, elle pouvait le deviner, mais les vieux loups de mer endurcit par les épreuves... Peine perdue. Comment pouvait bien s'y prendre son père pour gérer les conflits ? Novice pour tout ce qui avait trait au commandement, la jeune capitaine était un peu débordée par la situation. Elle n'aimait pas ces tentions qu'elle ne parvenait pas à comprendre. Pour elle, une bonne bagarre réglait tous les problèmes, mais là, une rixe n’aurait fait qu'empirer les choses. Avec un grognement pour faire taire les conversations, elle se pris enfin la parole puisque tous le monde était rassemblé.


- HEY ! J'vous ai pas rassemblés pour brasser du vent. V'là plusieurs s'maines qu'on est sur la même barque, plus pour certains, c' s'rait p't'etre pas plus mal qu'on d'vienne un véritable équipage. J'vous ai fait v'nir pour qu'on décide d'l'organisation. Tout peut etre r'mis en cause si z'avez d'bonne raisons d'le faire.

Elle marqua une courte pause, jetant un regard plutôt sévère à la ronde. Les responsabilités n'avaient pas amélioré son caractère. Elle ne s'attendait pas à avoir à causer autant en tant que capitaine. Pour ce qui est de la gestion matériel d'un navire en pleine mer, elle était sans doute un excellent capitaine, mais pour ce qui est des relations humaines... Elle avait bien besoin de son second bien que ce ne fut pas non plus la plus grande qualité d'Hergor.

- Ceux qui s'sentent pas concernés ont qu'à monter sur l'pont aider Mouette ! Lui j'y ai proposé et il en a fichtrement rien à faire tant qu'il garde son poste d'vigie.

Nouveau silence tandis qu'elle laissait le temps aux éventuels matelots ne désirant pas rester à bord de quitter la salle. Si certains décidaient de sortir, elle ne s'en formaliserait pas. Chacun était libre de ses choix à bord du Zéphyr, du moment qu'il respectait les lois communes... Qui justement n'existaient pas encore. Cette absence de code avait déjà posé suffisamment de soucis ! Elle posa un regard particulièrement pesant sur cette mioche impétueuse qui semblait avoir un sacré problème avec l'autorité. Si ce n'était pas dommage... Une jeune mousse pleine de vie et d'ambition, mais s'offusquant au moindre signe d'autorité. Bien sur, elle aurait pu la mater la petite Edelween, mais un gamin sans morgue ni fierté n'a plus aucun intérêt pour un navire pirate. Même si ce choix lui aurait rendu la vie bien plus simple, la jeune capitaine ne cherchait pas à former un équipage d'esclaves soumis.

Après son altercation avec le navigateur, la fillette avait été envoyé récurer le pont avec Constance et le navigateur s'était fait vaguement réprimandé pour ne pas avoir transmis le problème au second ou au capitaine, préférant le régler lui même. Non qu'il ait eu tort sur le fond, mais le Zéphyr n'était pas un navire marchant, et les libertés et réprimandes n'étaient donc pas les mêmes. Hergor ne s'était pas embarrassé de grand discours pour régler cette affaire, mais il avait clairement indiqué au matelots que jusqu'à l'établissement d'un règlement formel, tous les hommes présent sur le pont devaient obéir au navigateur, sauf contrordre du sa part ou de celle du capitaine. Les connaissance en navigation de l'équipage étaient trop légères pour qu'on puisse fonctionner autrement. En revanche il avait pris en charge les sanctions pour éviter toute rancœur inutile. Le Zéphyr avait bigrement besoin de son navigateur, pas question de laisser aux matelots une raison quelconque de lui en vouloir ! Si l'impétueuse fillette devait se trouver blessée par cette manière brutale de résoudre le conflits, elle s’apercevrait bien vite que tous le monde à bord comprenait sa réaction emportée pour sauver un naufrager et qu'il n'y avait pas grand monde pour condamner son geste même si ils jouaient les dures en façade.

Prenant une logue inspiration et haussant la voix pour couvrir les bavardages naissant, Embrun revint au présent. Il allait falloir structurer un minimum cette réunion, sans quoi elle n'en finirait pas. Elle plaqua une liasse de feuilles sur une vieille caisse de bois et déposa à coté un godet d'encre et une plume, claquant sa main sur le bois pour attirer l'attention.


- Si quelqu'un sait écrire...

La jeune femme laissa sa phrase en suspend, invitant les matelots à prendre des initiatives. Il allait bien falloir les inscrire, ces règles, et elle pourrait difficilement s'en charger - d'autant plus qu'elle n'en avait aucune envie. Chacun sa place, et la sienne n'était certainement pas devant un pupitre bien que celle d'autres membres de l'équipage ne soit pas encore défini. Le drôle d'oiseau tombé du ciel était toujours plus ou moins fuit par les autres matelots, et bon nombre se demandaient pourquoi la capitaine l'avais laissé rester à bord. Bien entendu, la porte du Doc' lui était toujours grande ouverte ! Avec Constante, Kalishmar était un des seuls à être toujours bienvenu à l'infirmerie... Sans assurance d'en ressortir en un morceau bien entendu. Il y avait bien quelques autres matelots qui ne semblaient pas se formaliser de ses ailes. Mouette le regardait toujours avec une certaine envie si tant est qu'on puisse déchiffrer son regard sombre et fixe. La plupart des gradés ne le craignaient plus vraiment, ils en avaient vu d'autres et avaient appris à s'adapter rapidement à la situation. Enfin, les mousses, relativement ouverts d'esprit et influençable, semblaient même lui vouer une certaine admiration. Mais du coté des prisonniers nouvellement libérés, l'hostilité était presque palpable.

- J'resterai cap'taine tant au moins jusqu'à qu'quelqu'un ait les connaissances d'prendre ma place, ça c'est dit. Après, le Zéphyr m'appartiendra toujours si jamais l'aventure venait à s'terminer, mais j'accepterai d'en laisser l'commandement à quelqu'un d'plus compétent qu'moi. Donnez chacun les règles qu'vous voudriez voir apparaître, et pas tous en même temps !

Regard perçant à l'assistance, et Embrun attendit simplement que chacun prenne la parole. Les lois proposées seraient évidemment discutées et soumis à l'accord de la majorité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info
Edelween Deomestris
Libre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 124
Race : Elfe de Lune
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Un vent de changement   Mer 20 Juin - 16:53

Edelween s’avança.
-Si certain veulent être libres de leurs esprit pour pouvoir donner leurs volonté, règles en discuter sans avoir a penser à autre chose, je peux écrire les règles, j'ai une certaines habitude de cela. Sauf si certains se sentent l’âme de scribe professionnel ?

Elle prit place devant le pupitre, prête a en bouger si une autre personne voulais prendre sa place.
Elle coulait un regard très discret vers le capitaine, toujours avec un certain défi depuis l'affaire avec le pilote.
Elle l’évitait toujours ce dernier quand elle pouvait, non pas par la crainte mais parce qu'elle ne voyait pas l’intérêt à le côtoyer.

Elle disparaissait donc du pont quand il était dessus simplement. Préfèrent au final regarder la lune et les vents de nuit loin de sa présence. elle ne restait pas quand il se montrait sur le pont, dans une cabine ou a la cuisine.
Le reste du temps elle aimait discuter des choses maritime avec le reste de l’équipage, la vie en mer et écouter leurs histoires.

Lynia et elle logeaient dans la même cabine, Edelween avait un peu discuter avec la jeune fille et avait retrouver sa fraîcheur avec plaisir. Elles n'avaient pas reparler de l'accident de la surtée, mais il faudrait bien y venir un jour. Lynia restait toujours enjouée, plaisante et pleine d'un humour rafraîchissant.
Elle était remonter avec elle dans les gréement car il ne fallait pas qu'elle reste sur une peur de retomber "quand tu tombe de cheval, remonte !" le conseil s'appliquait a tout au final.

Mouette continuait à être indifférent avec elle, comme avec tout le monde en fait. Ce qui pouvait passer pour une certaine mise a l’écart n’était pas du tout le cas, elle s'en était aperçue peu a peu, il ne savait pas comment exprimer les choses donc il ne s'y risquait pas. son poste lui convenait, il lui suffisait d'être sur le navire pour se sentir bien.
Les jumeaux avaient tester si elle était capable de tenir une arme et avaient été bien déçus, elle pouvait manier le fleuret a la limite, mais en cas de prise des armes, elle ferait mieux de rester dans les gréement avec une arbalette légère.

En s'installant au pupitre elle réfléchissait a comment annoncer les choses et a ce qu'elle pourrait faire sur le navire.

Elle était retourner dans la cale et avait a ses heures perdue commencer a coudre des vêtements pour les autres membres féminin du bateau et pour certains hommes quand ils sont venus lui demander.
Evidemment elle manquait de temps pour de la véritable haute couture et elle c’était donc surtout des vêtement pratique souvent avec une ou deux couches de tissu pour isoler de l’humidité mais pouvant être défait pour quand il faisait trop lourd.
Le résultat était qu'une partie de l'équipage avait quand même la classe dans des vêtements confortables et facilement adaptable aux tm= temps changeant.
Edelween avait renoncer aux vêtement trop larges qui devaient lourd quand la pluie commençait a tomber. Son costume bleu lui collait aux flanc quand il faisait bon et était large pour la protéger de la pluie le reste du temps.

Elle avait placer quelques vêtements de sa confection dans la cabine du capitaine pour qu'elle s'en pare de manière naturelle, et quand elle avait le temps et que la capitaine était absente, elle mettait de l'ordre dans la cabine de cette dernière.
La pièce reprenait peu a peu une fonction utilitaire plutôt qu'un amat de choses répartie ça et là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalishmar Stalyr
Libre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Race : On dirait un ange...
Classe : Vagabond / Marin
Date d'inscription : 01/01/2012

MessageSujet: Re: Un vent de changement   Mar 26 Juin - 21:53

Adossé à l'un des murs de la cale, Kalishmar était songeur. Ces humains étaient vraiment fascinant. Ils ne parvenaient toujours pas à baisser leur garde autours de lui simplement à cause de son apparence actuelle alors qu'il était presque certain que sans ses ailles, il aurait été inculpé sans problemes à l'equipage. L'influence que les racontars et les supperstitions avaient sur le commun des mortel n'était pas un vain mot.

Ceci dit, sans ses ailes, il n'aurait jamais atterit ici.

Probleme insoluble donc à moins de se fondre dans la masse. Bien sur, s'il désirait tirer sa reverence, il n'aurait aucune difficultée. Sauf que ce petit voyage lui convenait bien pour l'heure. C'était... reposant en un sens.

Un travail rude mais qu'il connaissait, des marins qui sans etre hostiles étaient... neutres et donc un challenge à relever et une destination qui titillait sa curiosité. On pouvait toujours dire que c'était des vacances?

Les journées s'étaient écoulées dans ce curieux mélange de solitude, de curiosité en coin et de tentative de sympathiser en montrant qu'il n'était que ce qu'il semblait être. Oui, il avait des ailes... et apres? Kalishmar du moins n'avait pas rechigné à l'ouvrage, se pliant aux necessités du marin, dissipant si besoin les doutes sur le fait qu'il savait de quoi il parlait quand il disait avoir deja travaillé sur un bateau.

Mouette avait sans doute été l'un de ceux auquel il s'était le plus interessé et, à moins qu'il n'ai eut l'impression de gener celui ci en venant perturber sa solitude, le doppleganger avait passé plusieurs soirée, simplement adossé au mat, presque au plus haut du navire pour profiter de la vue et du spectacle infini de la lumiere de la lune sur l'eau. Changeante en permaneance, miroitante. Qui donc savait ce qu'elle renfermait... Sans parler pour ne pas deranger le maitre des hauteurs, mais lui proposant une compagnie que l'autre était libre d'accepter ou non.

Les gamins avaient étés plus simple à séduire. Une proposition de vol lors d'un quart de repos pour 'voir la mer d'en haut' (avec la permission demandée au passage au second 'qu'ca leur f'rait plaisir aux ptiots'). Il en fallait parfois peu pour leur offrir un peu de rêve et ce genre d'allié pouvait lui apporter beaucoup.

Certaines questions avaient fusées à propos de son oeuil.Il s'était fendu d'un recit épique d'une bagarre de taverne. Les ex-prisonniers n'avaient, à quelques exceptions pres, pas fait parti de ceux avec qui il s'était montré ouvert et amical. Inutile que l'équipage le mette dans le meme panier que des personnes pour l'instant à l'ecart. Il avait deja suffisement à surmonter...

Enfin... il pensait etre en bonne voie de réussir. Du moins, Pirate semblait suffisement l'apprecier pour pouvoir passer outre les ailes. Il faut dire que question fanfaronnade et humour foireux, il était servit... Qu'il soit l'un des premier a avoir osé lui adressé plus qu'un regard mefiant et hostile parmis les matelos avait sans doute pas mal joué.

Il n'avait pas vraiment revus la captain depuis son.. arrivée. En tout cas, pas parlé avec elle . L'infirmerie avait aussi été soigneusement évitée...

Kal resta donc là, un leger sourire flottant sur ses levres, sans vraiment de suggestions (il n'était pas assez ancien à son gout pour ça)... Mais sa mère lui avait toujours dit que l'observation menait au savoir et à la comprehension. Et que telles étaient les clés des veritables puissances : l'information. Ce qui ne l'interessait que dans la mesure où ça lui fournissait sa propre liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samy Kazae
Libre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Un vent de changement   Mer 3 Oct - 18:41

Le temps a passé… Et les journées l’on suivi. Chaque jours passé en mer me permis de me familiariser avec le Zéphir… Un sacré bâtiment d’ailleurs… Taillé pour la vitesse et la haute mer… Un de ces navires qu’on rêve de manœuvrer sans jamais en avoir l’occasion… Sauf si…

Bref. Hors de question de me plaindre. Pas du navire en tout cas. Quand aux gens… Et bien… Rien de bien grave. Pourtant elle a raison la cap’tain. Si on veux aller se paumer au delà du bout du monde… J’me demande ces derniers temps si la route "Sud" est pas la meilleur des deux… Au moins là bas j’aurais (peut-être) une (vague) influence sur le cours de la météo… mais bon. Là n’est pas le sujet. Si on veut se paumer au delà du bout du monde (donc) autant qu’on le fasse en bon équipage uni. Soudé. Si ça prend l’eau maintenant alors que tout vas bien entre les matelots… Autant débarquer de-suite. On ne posera jamais les pieds sur Sorgen… Et je ne parle même pas de revenir par ici pour s’en vanter.

Pas que je soit particulièrement adepte de ces philosophies décadentes du changement… Mais je doit avouer que quelques menus détails me chagrineraient hautement si j’en venais a aller nourrir les poissons. Alors oui. Je reste (et toi avec moi) histoire de voir ce qu’ils proposent… Je me suis engagé… Et c’est sur ce rafiot qu’es mon espoir de nouvelle vie… C’est sur ce rafiot que je pourrais vivre trankilou… Enfin je l’espère.

Mais pour ça… Pour que j’puisse faire mon taff convenablement par ici il vas y avoir un certain nombre de machins a mettre au clair. Hors de question que quelqu’un (qui que ce soit) remette en question une once de mon autorité en pleine mer.

Un autre problème. Si on doit vivre ensemble il vas falloir jouer franc jeu. J’ai cru comprendre qu’un certain nombre de personne peuvent te voir a bord… Mais probablement pas la capt’ain. Alors bon. On restera ensemble (officiellement) ou on ne restera pas. Le deuxième machin… Qui devrait mettre tout le monde d’accord… C’est le reste. Les petits machins que je peux faire par ci par là… Mais bon.

Un regard échangé avec toi confirme ce que je pense : mieux vaut faire ça avec panache. Alors qu’on demande a ceux qui s’en fichent de grimper sur le pont… Moi je reste bien casé sur mon banc… Tranquillement… Et je tend mon esprit vers là haut. Vers les cieux. Pas bien dur de remarquer les quelques nuages qui s’y baladent…

A croire que l’origine est avec moi… Bienveillant ytout… Bon. C’est évidemment des conneries mais bon. Il n’empêche que j’suis pas mécontent de les trouver eux. Avec ça… Pousser par ci… Forcer par là… Le moment venu tout sera prêt pour le spectacle. Qu’on me laisse une vingtaine de minutes.

En attendant… J’vais laisser causer… Faire trainer les choses… C’est important les apparences. Même sur un navire. Surtout sur un navire. Oh… C’est pas comme ça que je compte me mettre les quelques nymphes qui se baladent sur le pont dans la poche… Là ça vas probablement jouer contre moi sur ce plan là. Vais passer pour un imbécile prétentieux.

Mais ça posera les choses au clair. Leurs vies. A tous. Sont entre mes mains tant qu’on se balade sur l’eau. Le seul problème c’est que ma vie est dans le même panier que les leurs. Convaincre un éclair qu’il veux tomber sur un mat en plein milieu de l’océan n’a vraiment rien de bien compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un vent de changement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vent de changement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un vent de changement, prélude de l'ouragan [terminé]
» Le vent du changement.
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Changement de tapisseries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Origine et le Changement :: Le Monde D'Origine :: Les Mers et les océans :: La Mer d'Izilia-
Sauter vers: