L'Origine et le Changement

Bienvenue sur l'Origine et le Changement; un forum RPG. Plongez dans ce monde médiéval fantastique aux possibilités infinies.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur le pont du Zéphyr

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Edelween Deomestris
Libre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 124
Race : Elfe de Lune
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Sur le pont du Zéphyr   Mer 21 Mar - 4:07

Ainsi il a choisi, je te voie bien, toi aussi, et même si je ne suis pas violente je déteste les abus d’autorités et les prises de pouvoirs comme celui qu'il viens d'avoir.
je le regarde me frapper, je ne le quitte pas des yeux, même quand ma vison explose d'une lumiere blanche et rouge alors que je me retrouve projeter par les deux coups.

Je reste au sol un moment le temps que les taches se dissipent que le sang qui bat dans mes tempes se calme un peu, ainsi il a choisi, tres bien voila au moins une chose que je ne ferais plus.
Je relève la tête et le fixe alors qu'il me donne des ordres, il n'y as pas de manœuvre, il n'est pas officier de quart, ni second ni capitaine, il n'a aucuns droit de me donner des ordres autre qu'au titre de pilote, parfait.

Ho et toi, tu me surveille encore, drappe toi donc de ton jolie manteau de lumiere, une belle silhouette bien lumineuse qui volette sur le pont.

Le sang coule légèrement dans ma bouche, je m'en occuperais plus tard, je ne vais pas le cracher ou l'essuyer avec mon bras, cela serais trop vulgaire.

Je me releve enfin, je ne le regarde même plus qu'il aboie ses ordres a souhait, il n'a plus aucunes autorités envers moi.


- vous n’êtes pas habiliter a me demander les taches en dehors des manœuvres veuillez ne plus vous adresser a moi. A moins que vous n'ayez d'autre envies de cognée ?

Ma voie es glaciale elle alors que je me dirige tranquillement vers la cuisine, je me tiens prés du bastingage, pour m'y appuyer un peu, hors de question que je tremble devant cet humain mal dégrossi et qui ne sais trouver d'autres choses que la violence pour arguments.

comme tout les humains il me voie et me traite en gamine alors que j'ai sans doute son age voir plus.


Dernière édition par Edelween Deomestris le Mer 21 Mar - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance de Négativité
Rose Hybride de Thé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Race : Hypnalisine
Classe : Basse-changeante
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Sur le pont du Zéphyr   Mer 21 Mar - 6:39

[en provenance du pont inférieur]

En avant, en arrière. EN avant, EN arrière. EN AVANT. EN ARRIERE. bon sang mais que c'est bête. En-avant-en-arrière. Gnia gnia gnia. Les genoux raclant le bois dur, les mains rougies par le frottement abrasif et une impression tenace au fond de la gorge : c'est parti comme ça pour tout le voyage.
Constance est encore tombée tout en bas de l'échelle. En avant, en arrière. Surtout ne penser à rien. MAIS purée, POURQUOI ? L'hypnalisine s'arrête un court instant et lâche sa grosse brique pour s'essuyer les yeux, elle y laisse, se faisant, une jolie trace vermillonne qui teinte sa peau d'une note tribale. Mais il est plutôt loin le temps des rituels pour la changeante.

Quelqu'un lui intime l'ordre de se bouger. Pas de clampins sur le Zéphyr, on ne baille pas aux corneilles ! Et vas-y qu'on la réprimande, et qu'elle ne vaut pas tripette, et qu'elle a intérêt à se dégrouiller si elle ne veut pas atterrir sur un caillou en plein océan… comme promis par Embrun.
Constance ferme presque les yeux, baisse les épaule et rejette une mèche de cheveux derrière son oreille d'un geste frusque. Elle marmonne quelque chose ressemblant à :

- Complètementpasjuste.

Avant de se remettre à la tâche. Ouais ouais. En avant, en arrière. En avant, en arrière. Même le rouli du Zéphyr ne l'aide pas. Si encore elle pouvait se contenter de s'appuyer sur la pierre et se laisser porter par les mouvements du navire pour faire semblant de bosser. Mais non ! Il faut réellement appuyer et elle commence à ne plus sentir ses bras ! En avançant (et en arrièrant) petit à petit, elle finit par passer à se trouver juste en dessous du gaillard d'arrière où une voix familière résonne encore dans le vent.

Constance lève les yeux, regarde furtivement autour d'elle (se passe la langue sur les lèvres, cette fameuse langue qui l'a conduite ici dans cette situation) et s'offre une pause discrète pour observer la scène qui se passe par ici. Elle reconnaît la fille qui s'est échouée à l'infirmerie un instant plus tôt. Elle a l'air à peu près aussi vexée qu'une limante de sorgogne à qui on aurait volé ses petits. C'est-à-dire beaucoup, passionnément ET à la folie à la fois.

L'hypnalisine s'assoit sur ses talons nus et prend le risque de se redresser pour mieux voir. Une coulée d'eau rouge lui descend tranquillement le long de l'avant bras. Comme prévu, elle est trempée, sa tunique lui colle au corps mettant en valeur, non pas ses formes féminines mais, dans ce cas précis, son incapacité crasse à faire quoique ce soit correctement sur ce navire. Elle pourrait être mignonne avec sa moue boudeuse et son regard voilé de mèches brunes/teintées de rouge bordeau si elle ne se tenait pas de ce coin du pont, pitoyable petite persiflante reptile qu'a perdu son à-propos et ne sait plus quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sakutei.eklablog.com/
Embrun Sabredor
Fille des Mers
avatar

Féminin
Nombre de messages : 691
Race : Humaine
Classe : Pirate !
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Sur le pont du Zéphyr   Sam 24 Mar - 12:41

Hergor se hissa sur le pont avec un bel air mal réveillé et une sympathique odeur d'alcool qui le précédait à dix mètres. Le vieux nain trainait la patte, marmonnait quelques jurons dans sa barbe, sans pour autant sembler vraiment furieux. Ce n'était pas la joie, mais il n'en voulait à nul autre que lui même. Pauvre bougre de petit gars qui avait finit en mer... Le second avait toujours eut un peu de mal à se remettre de ces accidents. Quel gâchis, les hommes disparus au combat ne l’émouvaient pas beaucoup, mais perdre un petit jeune pour une bête tempête, quel gaspillage ! Il ruminait ses rancœurs dans le rhum et grognait tout seul, boudeur et mélancolique. Et qui plus est, il se retrouvait sur le pont bien plus souvent qu'à son tour. Dur poste que celui de second... Il faudrait qu'il s'en débarrasse à l'occasion.

Il regarda la changeante passer, armée d'un sceau d'eau savonneuse et d'une brosse en haussant ses gros sourcils broussailleux. Il n'avait pas tout compris à cette altercation... Bref. Remettre de l'ordre, elle en avait de bonnes la gamine. Bon sang, qu'est-ce qu'elle fichait dans al cale d'ailleurs ? Il ne s'était même pas préoccupé de s'en informer avant de partir. Elle ne pouvait donc pas faire son boulot de capitaine cette fillette ? En y repensant, il y avait des trogne inconnues en bas. Pas trop idée de comment elles étaient arrivées là... Et entre les matelots qui s'empiffrent et ceux qui s'occupent de la manœuvre... En plus ça grognait vers la poupe. Il s'y dirigea d'un pas trainant. Vu son état d'esprit, il n'allait pas falloir que la situation soit trop compliquée sans quoi il risquait de la simplifier assez brutalement.


- Par ici, p'tite mam'zelle.

Sa grosse paluche saisit le bras d'Edelween qui se trainait sur son chemin, les joues en feu et la tête en vrac. Sans trop lui demander son avis, il la ramena vers la barre. Régler les conflits... Comme si il n'avait rien d'autres à faire. Faut dire, il était en effet là pour gérer les ennuis, mais justement, depuis le temps qu'il occupait ce poste, il en avait par dessus la tête le vieux grincheux. Il ne s'était pas embarqué dans la piraterie pour faire du social. Il arriva enfin à hauteur du navigateur, soutenant la fillette sans violence ni méchanceté. Simplement, si elle s'est fritté avec Samy, elle doit être là pendant qu'il règle le problème. Après, il n'a rien contre cette mioche, pour le peu qu'il la connait. Pas franchement raciste le gros nain, on ne l'a que trop été avec lui. D'une voix lasse et bourrue, il s'adresse directement au navigateur.

- Bigre de... Qu'est-ce qu'il se passe ici ? J'ai rien suivit de l'affaire, mais parait qu'il y a besoin de moi, alors commence pas le début, mon gars.

Ce n'est sans doute pas la façon la plus fine de résoudre les ennuis, mais le second a au moins le mérite d'être clair. Il ne s'embarrasse pas vraiment de sentiments, surtout dans son état actuel. Si il pouvait, il se ferait une joie de retourner se coucher... Et le rhum ne l'aide pas vraiment à réfléchir convenablement. Mais les méthodes les plus simples sont souvent les plus efficace. Avec un ton légèrement plus autoritaire, il poursuit sa tirade, s'adressant aux deux énergumènes cette fois ci.

- Ensuite vous m'expliquerez votre conflit. Je suis second sur le Zéphyr si tu n'es pas au courant, fillette. Comme cette tire au flanc de capitaine est occupée... Et vous m'expliquerez aussi ce que c'est que cette loupiote volante, la capitaine n'aime pas bien qu'on affiche sa magie devant tous le monde.

Il fait un vague geste vers la fée clochette avant de se tourner brièvement vers Constance, toujours occupée à briquer le pont. Trop pâle la petite dame... Ah bien, quelle idée stupide d'embarquer autant de minettes sur un rafiot. Si au moins elles étaient costaudes... Bref, ce n'est pas à lui de décider et faut bien dire ce qui est, avec toutes ces femmes à bord l'équipage pique moins les yeux.

- Va donc becter un bol de ragout, t'es pâle comme un linge. Mais traines pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info
Samy Kazae
Libre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Sur le pont du Zéphyr   Mar 3 Avr - 9:39

Mignone. Innocente. Oui… Il y a de ça dans sa manière de parler… Et plutôt deux fois qu’une. Mais il faut bien avouer que par bien des côtés je suis plus horrifié que rassuré… Pauvre idiote… Pourquoi n’a-t-elle pas réalisé que je lui faisais (d’une certaine manière) une fleur ?

L’option que je lui est offerte était sans doute la plus douce qui s’offrait a elle… Et en aucun cas je n’ai excédé mes droits. Elle en revanche… Enfin. Ce n’est pas bien grave et ceci n’est désormais plus de mon ressort. Voilà que sur le pont monte Constance (qui, a en juger son occupation) paye pour sa fainéantise ou un autre de ses vices… une part de mon cœur s’en attriste… Mais bon. A la manière dont elle m’a abordé un peu plus tôt… A celle dont elle m’a embarqué dans les cuisines… Je me doutais que ça allait arriver d’ici peu.

Quelques semaines a bord lui enseigneront des bonnes manières… Tout comme ces mêmes semaines briseront l’échine de cette imbécile d’elfette.

Et derrière elle ? Et bien voici Hergor. Il m’évite d’avoir a m’éloigner de la barre en attrapant l’insubordonnée et en la ramenant… Il n’est visiblement pas de bonne humeur… Tant pis pour elle.

- Rien de bien grave. La petite a remarqué un esquif et a jugé bon de virer de bord sans prévenir personne.

Avec un sourire (il faut bien lui laisser une chance) j’ajoute a l’intention de la petite "victime" :

- Quand au conflit… Je te laisse expliquer la chose… Au moins ne t’imagineras-tu pas que je cherche à tout prix a te punir plus que tu ne le mérite.

Quand a Constance… je ne pense pas que ça soit la faim qui la rende aussi pâle… Il n’y a qu’a se souvenir de sa peau glacée pour deviner que c’est plus ou moins là quelque chose de "normal" chez elle… Elle s’est suffisamment approché pour que tu puisse aller a elle et d’un regard je t’indique que ce serait peut-être une bonne chose… puisqu’elle te vois…
D’un autre côté tu n’avais pas eu besoin de moi pour prendre ta décision et te voilà quelques pieds devant le nez de la demoiselle… Le regard critique tu jauge son état émotionnel… Et, jugeant que toute cette frustration vas a l’encontre de tes plans entreprend de la lisser un petit peu… Pas grand chose… Pas trop vite… Il ne faut surtout pas que ça puisse lui sembler étrange… Mais tu vas devoir travailler a lisser certains caractères pour que ton "garde manger" reste a bord du bateau… Sinon ils vont finir le dos en sang a nager avec les requins.

- Vas ?

Pas une introduction a l’originalité transcendante… Mais bon….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edelween Deomestris
Libre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 124
Race : Elfe de Lune
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Sur le pont du Zéphyr   Mar 3 Avr - 12:58

L'arrivée du nain me surprend. Mais je me rappel sans soucis qu'il est le second, il a donc parole et raison.
Je le laisse m'entrainer sans soucis et sans résistance.
Il pose la question de manière simple, je reste droite, le regard fixe, j'écoute la réponse du navigateur sans sourcilier.
En fait c'est comme si mon regard pouvait le traverser sans qu'il existe.


- J'ai remarquée un naufrager et fait une manœuvre marquée de mon inexpérience avec des conséquences qui ont été ressentis par tous.
Un officier compétant ayant repris la barre je me suis portée au secoure du naufrager.
Le navigateur ma indiqué une erreur dont je suis parfaitement consciente et dans le même geste il c'est attribué les prérogatives d'un capitaine ou de son second en terme de gestion des erreurs de l'équipage.
Comprenant mon désaccord avec cela il a décidé d'appuyer sa volonté de manière physique et de me donner une affectation comme tout capitaine de navire libre l'aurait fait.
Ordre que j'ai décidée d'ignorée tant qu'elle n'auras pas été faite par un officier dont cela est le rôle légitime.


Je reste immobile la voix est neutre, sans passions, sans haine ni colère, je relate des fait expose ma vision de l'incident et laisserais le second jugé.
je sais que je ne pourrais sans doute pas rester sur le navire, on a plus besoin d'un navigateur que d'une mousse trop âgée pour son apparence physique.


- Quand a la lumière, il semblerait que notre pilote ne soit pas le seul a être monté sur le bateau.

Je laisse mon souffle refluer, le pouvoir reviens vers moi, se fond a nouveau dans mon corps alors que l'auréole autour de la fée s'étiole puis disparait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance de Négativité
Rose Hybride de Thé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Race : Hypnalisine
Classe : Basse-changeante
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Sur le pont du Zéphyr   Ven 6 Avr - 18:11


Même si elle n'a pas faim, Constance est plutôt soulagée qu'on la tire de là. De son petit coin moribond où elle se livre à ses pensées d'une bouderie tellement grumeleuse que des morceaux lui resteraient coincés entre les dents. Et elle resterait là, à remâcher tout ça.

Mais Hergor, si c'est bien lui, vient la secouer et l'envoie à la pitance. Dans la foulée, v'la que la nymphette lui volette à nouveau devant les yeux. Cette fois, la Changeante ne se laisse pas abuser. Elle a finit par comprendre d'où vient l'étrange fae. Et vu les circonstances, il est assez remarquable qu'elle lui adresse un quart de sourire.

Si elle va ?

- Nan. Mais tu peux v'nir quand même. Je suis pas dangereuse.

Voilà. Constance se rapproche de la gamelle et s'en tire une nouvelle écuelle avant d'aller s'asseoir en tailleur près du bastingage. De là, elle a une vue idéale sur la petite scène entre les différents marins. Voyons, il y a d'abord Hergor. Du gros barbu solide. Puis il y a le beau gosse, Samy, celui a qui elle adresse ses sourires. Sûr de lui, confiant, il a l'attitude d'un type qui tempère la situation mais dans ses manières, la petite brune pourrait presque deviner une ironie narquoise. Comme s'il avait envie que ça dégénère pour mieux afficher son sang froid. Son impeccable maîtrise de soi. Du moins, c'est ce qu'elle semble lire entre ses phrases. Il y a des perches, salutaires, pour calmer le jeu. Mais il y a aussi des petites piques.

- En tout cas, si on me parlait comme ça à moi, ça me ferait monter sur mes grands pyrethons, murmure-t-elle doucement en oubliant momentanément la petite fée qui voltige aux alentours.

Et la dernière du trio gagnant. La fille qui s'est retrouvé dans l'infirmerie. Elle, elle ne connaît pas son nom mais il y dans son attitude un trait de caractère saillant qui lui plaît : cette fille est outrageusement, incroyablement et indécrottablement fière. L'élément s'imbrique trop bien dans ce petit échange pour qu'elle ne le savoure pas comme il se doit.
Et pourtant l'elfe s'efforce de rester calme, altière et digne. Mais oui ! Voilà qu'elle répond à son tour par une petite attaque détournée ! Constance comprend tout de suite de quoi il s'agit. Aaaah, les circonvolutions de langage son vraiment passionnantes. Maintenant, le navigateur a le choix entre réfuter totalement et se laisser entraîner dans un duel puéril à base de "sa voix contre la mienne". Ou bien de laisser filer la remarque pour ne pas risquer de faire remonter au jour ses petites particularités. Il est vrai que les marins n'aiment pas trop la magie ; Constance est bien placée pour le savoir, reléguée au grattoir à peine trois minutes après avoir prononcé le mot "maléfique". Mais s'il se tait, se serait concéder tacitement le point à la fille elfe. La fierté de la donzelle sera sans doute rassasiée mais quand serait-il de celle du navigateur ? L'élégance commande parfois des sorties qu'on regrette aussitôt.
Que se passera t-il si Samy décide de rentrer dans ce petit jeu ? Le détail amusant, c'est que la fée clandestine, Constance peut confirmer. Et même si elle n'est pas en odeur de sainteté, ça fait toujours une voix de plus.

Savoureux. L'hypnalisine loge un bout de ragoût sur la langue et fixe son regard sur Samy. Elle avale d'un coup, non pas à la manière des humains, mais à la façon d'un serpent. Elle ne mâche pas, et se faisant ne réduit pas l'aliment en bouillie de salive, ce qui prolonge d'autant sa digestion. C'est pour ça qu'elle ne mange pas souvent. De toute façon, ayant le sang froid, elle a bien moins de besoins corporels. Mais c'est un petit chapitre qui plairait plus au toubib qu'à sa présente compagnie.

Sans se départir de son visage morne envahi de mèches froides, collées au front, Constance s'adresse alors à la petite nymphe.

- Je suppose que toi et lui vous faites un peu la paire. Mais dis moi, tu agis à ta guise ou vous avez un lien d'interdépendance ? En fait je me demande lequel de vous deux guide l'autre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sakutei.eklablog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur le pont du Zéphyr   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur le pont du Zéphyr
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le pont de la constitution a VENISE
» Inauguration du Pont sur la Rivière Pendu
» Il suffit de passer le pont...
» le pont de singe
» Orion Kirik ? Capitaine du Zéphyr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Origine et le Changement :: Le Monde D'Origine :: Les Mers et les océans :: La Mer d'Izilia-
Sauter vers: