L'Origine et le Changement

Bienvenue sur l'Origine et le Changement; un forum RPG. Plongez dans ce monde médiéval fantastique aux possibilités infinies.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Ombre d'Athée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Sam 12 Fév - 14:31

Un cours d'eau, oui il y en avait un mais à un peu moins d'un kilomètre de là. Un simple humain pourrait-il tenir une telle distance face à la monstruosité qu'engendra la Magie de l'Évolution ? Probablement pas. Mais cet agent du Joyau était-il un humain normal ? Confronté à de terribles épreuves depuis le début des combats, il n'avait prit que peu de repos et n'avait pas mangé d'avantage. Toutes les forces consacrées au simple fait de continuer à courir et élaborer son plan pour échapper à la bête l'empêcherait de penser à une façon de retenir cette vague sourde qu'il pouvait sentir monter en lui. Il pourrait sentir le tissus de ses vêtements se tendre légèrement plus alors que sous sa peau, sa masse musculaire augmentait alors que dans son dos, la sensation de brûlure due à la potasse sur ses plaies disparaissait tandis qu'il pouvait sentir une peau épaisse recouvrir ses plaies. Non pas des cicatrices de sang coagulé mais bien une peau. Cependant, ce n'était pas comme si Raregord avait la moindre possibilité de s'arrêter pour observer les changements qui s'opéraient en son corps malgré lui. Le cri de la bête retentit de nouveau, beaucoup plus proche. Son improbable anatomie s'empêchait pas l'aérodynamisme visiblement. Ou était-ce simplement la magie du Changement à l'oeuvre ? La force de la mutation existait-elle encore en cette créature de façon suffisante pour qu'elle puisse elle aussi tirer partit de la magie pour atteindre ses buts ? A savoir traquer cet infâme qui avait osé provoquer ses maîtres, tué leurs serviteurs et le laisser pour mort dans un bâtiment sur le point de s'effondrer.

Un puissant cri qui monte dans les airs. Non pas grâce à la puissance des cordes vocales mais parce qu'un saut puissant porte l'Ombre de la Bête sur l'Ombre d'Athe. Une masse de plus de cent kilos de chair et d'acier s'écrase dans un arbre tué par les flammes, l'écrasant et le réduisant à l'état de copeau de bois dans un tonnerre de fumée qui semble vouloir souffler Raregord par la seule puissance de l'air ainsi déplacé. Mais l'archiviste n'est pas encore rattrapé, il lui reste une poignée de mètres entre lui et la créature manifestement plus rapide que lui. Quelques mètres, quelques seconde pour agir. Il pourrait sentir la puissance dans ces muscles. N'était-il pas temps que le papillon sorte de sa chrysalide ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
Raregord Varkarian
Agent double
avatar

Masculin
Nombre de messages : 203
Race : Humain Athe
Classe : Espion
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Sam 12 Fév - 16:10

Le changement était là, il ne le sentait pas au début mais c'est à l'instant où la douleur dans son dos disparaissait et que le sentiment de nouvelle peau lui arrivait que Raregord sentait que la divinité ne chomait pas sur la publicité. Malheureusement pour lui, ce n'était pas les pouvoirs du Changement que l'espion mettait en doute, mais leur source et surtout leur bien fondé. Autant dire qu'à l'heure qu'il est les "dons" de cette divinité semblent plus une manipulation grossière qu'un véritable cadeau, peut être une pseudo compensation pour tout le mal que le changement lui a donné. Toutefois, la question ne se posait plus, car ce n'est pas les question éthique ou culturelles qui tracassait l'Archiviste, c'était la créature d'une centaine de kilo qui voulait l'écraser et qui, heureusement, ne savait pas viser. D'ailleurs dans sa fureur, la créature avait écrasé un arbre.

C'est alors que l'espion eu un doute. Comment la créature avait elle réussi à le louper après un tel saut ? C'était étrange. Les attaques de la créature n'avaient jamais été réellement mortelles et son imprécision avait quelque chose d'étrange. Se remettant du souffle, l'espion se tourna pour faire face à la bête et, par la même occasion, reprend son souffle. Regardant la bête, il l'attendait pour voir sa future attaque. Bien entendu, il allait tenter de l'esquiver, mais il comptait bien observer la précision de son attaque et surtout éviter d'utiliser ses nouveaux pouvoirs.


"Allez mon gros tas de chair, si on dansait toi et moi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Dim 13 Fév - 16:33

Spoiler:
 

La créature n'avait pas stoppée son attaque. Mais ralentir un seul instant et quoi qu'on puisse en penser, se retourner, c'était un quart de seconde pendant lequel on n'avançait pas à moins de le faire en glissant sur une pente neigeuse. Chose difficilement possible dans le cadre actuel de la situation. En revanche, la danse était autrement plus accessible. Une valse rapide alors que de grands doigts griffus aux ongles d'aciers battent l'air juste devant Raregord, battant une nouvelle fois l'air avec force. Une autre main difforme se lève et passe à hauteur du visage de Raregord qui guidé, par ses propres réflexes, esquiverait sans peine, laissant la mains dont deux doigts étaient entièrement fait de métal arracher une partie d'un arbre qui fit mine de vouloir s'effondrer sur le couple de danseur dans un craquement sinistre avant de retomber dans le sens opposé. La créature manquait effectivement de précision. Peut-être aurait-il fallut un moment à Raregord pour s'en rendre compte mais comment aurait-il pût avant cela ? Un souvenir brumeux, imprégné d'un rire dédaigneux fit surface dans un coin de l'esprit de l'archiviste. Celui du premier "contact" avec la créature. Le moment où sont horrible faciès fût réellement visible dans les moindres détails.
Un cri qui projette une salive sanglante dans le dos de l'agent tandis que plusieurs carreaux volent depuis les hauteurs dans le dos de la créature mais ricoche sur une plaque d'acier qui suit sa colonne vertébrale. Le visage qui n'a plus rien d'humain, pas même les yeux dont l'un d'eux est secoué de spasme alors que ce qui ressemble à de l'acier liquide le traverse comme bloqué à l'intérieur, rebondissant sur les parois gélatineuse de l'organe de vision.

Et à présent qu'il se trouvait face au monstre qui fût l'un de ses hommes, Raregord pourrait à présent observer sans aucune peine cet oeil dans lequel une étrange bulle d'acier liquide continuait de se promener dans l'œil de la bête. Cette créature était un échec mais elle servirait le Changement du mieux de ces capacités, c'était ce que le minotaure avait dit. Mais si sa vision constituait un désavantage évident, elle pouvait continuellement avancer tout en tentant de frapper Raregord, disposant de quatre bras dont deux d'acier qui lui permettaient de se déplacer tandis que ceux de chair et d'acier, plus rapides et dextres battaient l'air et déchiraient la chair des arbres tandis que les deux combattants poursuivaient leur valse. Cependant Raregord n'était qu'un humain face à une créature aux capacités physiques supérieures et devait avancer à reculons dans un sol couvert de cendre et dissimulant donc un objet comme une large branche morte qui retint un instant de trop sa progression. La main griffue s'abat, laissant une unique trainée sanglante juste à côté de la jugulaire de Raregord. Le sang coule mais l'imprécision de la créature dessert une nouvelle fois l'Ombre d'Athéïle. Cependant, l'attaque ne s'interrompt pas et une seconde main griffue arrivera. Quelques instants pour agir. Quelques instants pour vivre.

_________________


Dernière édition par L'Origine le Lun 14 Fév - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
Raregord Varkarian
Agent double
avatar

Masculin
Nombre de messages : 203
Race : Humain Athe
Classe : Espion
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Lun 14 Fév - 3:38

La bête avait réussi à toucher et, mine de rien, très près d'un endroit mortel. Mais la créature semblait, mine de rien, pensé que son attaque avait touché à un endroit vital. C'était le meilleur moment pour attaquer, l'instant de doute où une créature ne sait pas si sa proie va tomber ou l'attaquer avec l'énergie du désespoir. Mais nulle énergie du désespoir dans l'esprit de Raregord, juste une machine huilée, quoiqu'un peu grippé par la fatigue, réagissant au quart de tour. Avec une certaine facilité, l'Archiviste sorti le bras de sa manche avant de lancer son manteau dans la trajectoire de la créature. Diversion, disparition, contre-attaque, c'était les trois règles de combat d'un agent du joyaux.

Toutefois la contre attaque contre une telle créature nécessitait une bonne connaissance de ses fort et point faible et cet oeil noyé d'acier. De toutes évidentes l'acier qui s'était mélangé au cristallin provoquait une cécité partielle, le forcant à se concentré sur son autre oeil, tout de suite plus valide. Cela expliquait son problème dans l'évaluation des distances sans doute. Ce qui ne manquait pas de jouer en sa faveur. Il devait détruire cet oeil valide au plus vite, ce qui lui permettra au mieux de le perdre, au pire de lui laisser une minimum d'avance pour atteindre l'eau.

Son manteau à l'origine noir mais devenu gris à cause de la cendre. Le moindre de ses mouvement, provoquant de la poussière lui donnait presque une apparence surnaturel. Quand le manteau s'envola pour aller recouvrir la tête de la créature, il ne lui a suffit que de se décaler sur le coté, suivant la barrière dans sa couverture, il opéra une manoeuvre d'esquive, mine de rien assez fluide malgré ses blessures, passant derrière son adversaire avant de lancer son assaut. Une lame en main il sautera sur la bête attaquement un endroit près de la "tête" avant de planter une lame de près de 20 cm dans l'oeil utilisable de la créature.

Une fois liquidée, Raregord n'avait plus qu'à reprendre son chemin en direction de l'eau et surtout de la cité. La créature avait beau être puissante, elle ne pourrait pas grand chose face dans les ruelles, elle l'avait bien montré tout à l'heure, si on peut vraiment dire tout à l'heure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Mar 15 Fév - 15:36

La valse continue et continuera au moins quelques secondes encore. Raregord avait envoyé son manteau en direction de la créature qui avait déjà lancé sa prochaine attaque, fonctionnant de manière presque mécanique, avançant au rythme de l'espion et battant l'air de ses larges griffes dans l'espoir de l'éventrer. Cette fois-ci, ce fût le tissus du manteau qui reçu le coup venu du bras droit de chair mais la main gauche se levait déjà, prête à défigurer Raregord. Mais visiblement, l'archiviste avait parfaitement compris le système d'attaque de la bête et parvînt à laisser l'attaque secouer l'air derrière lui tandis que, comme au ralentit, la gueule de la bête, remplies de dents aux emplacements improbables, s'ouvrait pour gober le visage de ce misérable humain qui lui causait tant de soucis. Déjà, les effluves de chaire pourrie et de sang s'échappaient du gouffre de chair monstrueux tandis que des flots d'une bave teintée de sang s'échappait d'entre ses crocs et ses molaires posés à côtés les uns des autres. La mâchoire se referme.

Un œil qui se colore de rouge tandis que la lame vibre à la force de puissantes cordes vocales qui poussent un cri de fureur et de douleur qui asperge Raregord de la bave sanglante. La mâchoire s'est refermée, rayant le masque de céramique, compagnon de Raregord de longue date mais protégeant son visage de profondes cicatrices comme en attesteraient les sillons dans le masque. Mais cette contre-attaque n'était pas une véritable victoire. Un puissant bras d'acier vient adresser un solide coup de poing entre les côtes de Raregord qui pourrait sentir et ressentir le craquement atrocement sonore et douloureux provenant de l'une d'elle tandis qu'il serait envoyé roulé dans la cendre à près d'une douzaine de mètres de là. La bête, elle, continua à hurler de douleur tandis que la potasse de la cendre venait ajouter à sa souffrance et que flot de sang continu s'échapper de sa plaie. Ses deux mains de chairs et d'acier vinrent s'appliquer sur la plaie, comme dans un souvenir de réflexes humain où un soldat aurait tenté d'arrêter l'hémorragie de sale blessure. Mais bientôt, comme rendue folle par la douleur et l'adrénaline qui parcourait ses veines, la bêtes se mit à courir droit sur Raregord tout en déchiquetant sur son passage les arbres qui pourraient lui barrer la route d'une quelconque façon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
Raregord Varkarian
Agent double
avatar

Masculin
Nombre de messages : 203
Race : Humain Athe
Classe : Espion
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Mer 16 Fév - 0:29

Alors que Raregord voyait les dents racler son masque, il ferma les yeux imaginant déjà son visage se faire arracher par les crocs de la bête. Son coeur battait la chamade alors qu'il se faisait recouvrir de la bave et du sang de son adversaire. Son hurlement de douleur projeta encore de son fluide sur le masque de l'Archiviste dont la fatigue commencait à miner. Intérieurement, il espérait que la créature stoppe enfin et aille disparaitre au loin. Mais cette joie un peu trop prématurée d'avoir touchée un point sensible fut bien cher payée d'un coup violent dans le torse, provoquant un bruit de craquement fort désagréable. Non content de lui briser un os, la créature avait envoyer son adversaire valdinguer à une douzaine de mètres de là.

Alors que la bête hurlait sa douleur, tentant de combler le vide de son oeil pissant le sang, l'espion, lui, essayait de retrouver son souffle, celui ci totalement coupé par la puissance de la frappe de la créature. Maintenant sa main sur l'endroit touché, Raregord affichait une grimace, forte heureusement pour sa fierté, il avait toujours son masque pour la cacher. Alors qu'il se remettait difficilement sur ses pieds, il vit la bête hurler encore plus fort mais surtout il voyait une colère frénétique. A peine était il sur ses deux pieds que la créature se lança sur lui. Détruisant tout sur son passage. La créature était elle encore aveuglée ? Impossible à le dire mais il devait en avoir le coeur net, ni de savoir s'il avait un autre moyen de le retrouver. Dans tout les cas, il devait éviter de se prendre ces 100kg de muscles en pleine poire.

Partant dans la direction opposée, Raregord avait choisi de passé à un autre style d'esquive. Il profita de la distance qu'il y avait entre lui et son ennemi pour grimper à un arbre, attendre que la créature soit sur le point de le percuter pour sauter derrière lui. La douleur de sa cote ne s'était pas encore fait connaitre, surement à cause de l'adrénaline, mais il savait que l'action allait sans doute lui faire bien mal à l'atterrissage, il s'apprêtait donc à devoir étouffer sa douleur. Le son de l'atterrissage ne risquait pas de trop le trahir, et ce grace au tapis de cendre tout autour et à son don pour la discrétion. Du moins il l'espérait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Jeu 17 Fév - 12:27

Bien mal à l'atterrissage serait un euphémisme car en réalité, Raregord sentirait l'os se désolidariser complètement du reste de ses côtes à l'instant où ses pieds toucheraient la potasse, le faisant tomber en arrière dans une douleur difficilement descriptible autrement que par un tonnerre de douleur insoutenable alors que l'os vient déchirer une partie de la chair dans son déplacement. La même douleur qui voudrait lui faire prendre une grande bouffée d'air emplie de cendres juste avant qu'une pluie de copeaux de bois ne vient s'écraser autour de lui. Il serait incapable de bouger pendant un moment mais il semblait que la bête n'avait pas interrompue sa course. Bientôt il n'y eût plus aucun bruit, seulement celui du souffle saccadé par la douleur et du vent qui balayait les cendres entre les arbres morts. La vision de l'archiviste se troublerait un instant alors que quelques flocons couvraient son masque et que autour de lui, les arbres prenaient une étrange apparence de miroir.

- Je suis impressionné.Le ton hautain démentait cette affirmation.Tu as presque réussi à survivre sans utiliser tes pouvoirs. Mais si tu restes là à te faire couvrir de cendres et de neige, tu ne survivra pas plus.

C'était probablement vrai. Le sommeil gagnait Raregord alors que la douleur se faisait uniquement sourde, se manifestant à chaque inspiration mais le froid ambiant commençait à doucement engourdir la chair de l'archiviste. Cependant, essayer de se lever était douloureux. Conscient de sa chaire comme jamais, l'agent du Joyau pourrait se rendre compte que la côte formait un angle dans son corps qui lui percerait l'abdomen si il bougeait d'une façon inappropriée, or, les choix étaient limités. Un soupire hautain s'éleva.


- Enfin Raregord, cela ne peut pas être la fin de notre grande aventure ! Allez viens, je vais t'aider.

Au-dessus de Raregord se pencha le visage gris de Vadorian qui tendit une main gantée de blanc à Raregord. Dans cette main, comme fichée au milieu, un morceau d'os ressemblant fortement à une côte. Les possibilités étaient limitées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
Raregord Varkarian
Agent double
avatar

Masculin
Nombre de messages : 203
Race : Humain Athe
Classe : Espion
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Jeu 17 Fév - 16:16

Alors que il tombait sur le sol, blessé et avec une cote qui avait décidé de lui percer la peau, Raregord restait immobile, paralysé par la douleur. Il se retint alors de hurler agité de spasme et de tremblement tellement son corps avait été poussé à bout. Une fois le bruit loin, l'espion décida de retirer son masque pour prendre une grande respiration accompagné de gémissement de douleur. Son visage était perlé de larme du à la douleur contenue depuis tout à l'heure. Toujours allongé, il souleva uniquement sa tête pour voir le morceau d'os formant une bosse sous sont armure. C'est là que Numéro 2 s'amusait à commentait sa position. Sortant une dague, l'espion coupa les liens de son armures pour découvrir le morceau d'os ensanglanté dépassant de son torse.

"Oh la vache! Changement de mes deux ! Sans rire Numéro 2, tu pourrais juste attendre un peu avant de me considérer comme mort. Je suis à quoi ? moins d'un kilomètre de la ville haha (rire douloureux) ... je suis sûr qu'il y a moyen de la rejoindre. Tu m'en veux pas j'espère"

Sa voix est souffreteuse, montrant bien que même respirer le faisait souffrir. Il faut dire que cela ne risquait pas de faire du bien d'avoir un nouvel appendice sortant de son corps. Doucement, l'espion découpait sa chemise pour pouvoir bien voir le problème. Ce qui provoqua un rire nerveux appuyé de larmes. A coté de lui, il placa le manche de la dague dans sa bouche avant de rapprocher ses doigts tremblant alla fouiller dans sa poche pour trouver un reste du baume médicinal que lui avait confié les serviteurs de dame Alymare. Il s'était dit que ca aurait pu l'aider en cas de où des flèches ou carreaux auraient troué sa peau, mais il était loin de se doutait de l'utiliser pour éviter à une cote de sortir de son corps. Il prépara un peu d'onguent sur une morceau de tissu qui lui servira de pansement et comptait utiliser sa ceinture comme bandage d'appoint pour le moment. Préparant tout cela comme pour retarder le moment où il devrai toucher à son os, il n'avait plus le choix à présent.

"Cha ha haire mal"

Après deux inspiration, Raregord attrapa sa cote et commença a la remettre en place sa douleur transformée en grognement étouffé par la garde de dague dans sa bouche. La douleur le rendait moins précis et les larmes qui commencaient à inonder son regard le gênait mais cela suffirait bien pour l'instant. Ses doigts de maculaient de sang alors que son corps tremblait de plus en plus. Il vit alors que l'os était plus ou moins sous la peau, il se dépêcha d'appliquer le pansement et de serrer la ceinture. Presque à bout de force et torse nu, Raregord espérait ne pas avoir percé son poumon avant de rouler sur le coté "indemne" et de tenter de se relever. Ses muscles flagelle et sa vision est loin d'être parfaite mais sa volonté de survivre lui commandait de se lever et de marcher vers la ville. Il ne rêvait que d'une chose, de s'endormir mais dans sa tête, il se hurlait de continuer de marcher. Afin de se maintenir conscient, il se chantait une chanson de son enfance dont il avait du mal à se rappeler. Il devait occuper son esprit le temps que ses jambes trouve les murs de la cités. Jelemiad avait du passé par là. Il devait encore y avoir des soldats, c'était obligé ... Il ne pouvait pas finir comme cela, pas après tant d'effort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Lun 21 Fév - 2:46

Aux côtés de Raregord marchait Vadorian l'air manifestement... Théâtralement déçu. Ses pas laissaient une trace surnaturelle dans le dépôt de cendres et de neige. On pourrait la croire invisible mais l'archiviste les verrait aisément tandis que cette partie de son âme transformée par le changement marchait devant lui. Chaque pas marquait le sol comme le ferait le souffle d'un enfant. A peine une marque. Mais la modification était visible. L'ego de Raregord poussa un soupire exagéré tout en se retournant vers l'agent du Joyau. Il le laissa le rattraper avant de se positionner devant lui. Avançant au même rythme que lui sans pour autant bouger. Où était la limite entre rêve et réalité ?

- Tu sais mon petit Raregord, je pourrais très bien enfoncer tout de suite ma main dans cette plaie, remettre l'os en place et nous ramener à la maison assez vite pour que tu ait une petite journée de repos avant que les conséquences de la guerre ne recommence à te tomber dessus. Tu n'aurais pas la force de t'y opposer. D'autant plus que tu aurais mieux fait de directement t'arracher la côte tandis qu'elle dépassait encore. Là je ne vois vraiment pas ce qu'un médecin pourrait faire. Enfin un médecin avec des méthodes scientifiques comme vous aimez tant à Athée tout en oubliant que toute cette bonne science, vous la devez au Changement. Mais peu importe, même si on nous vient en aide ici ou plus tard dans la cité, ta vie sera un enfer à cause de cette côte. Tu ferais mieux de...

La vision de Vadorian se dissipa alors que la vision de Raregord se troublait. Se noircissait. A moins que ? Un contact puissant sous les épaules. Un élan de douleur mais le sommeil est plus fort. Alors ce serait une succession d'images rendues troubles par l'épuisement et la douleur. Ils marchent dans la neige. Dans une rue ? Une pièce où il fait chaud, ce qui n'aide en rien Raregord à demeurer éveillé. Des mains froides le touche. On lui fait boire des concoctions plus mauvaises les unes que les autres et on ne cesse de lui tremper le front et de lui remettre une couverture alors qu'l fait trop chaud. L'archiviste parviendrait à rassembler ses pensées et à ouvrir les yeux au bout d'une période qui ne pouvait être définie en termes de temps. Est-ce que cela faisait une heure ou une semaine ? Impossible de le dire. Il était allongé sur un lit, courbaturé comme jamais dans sa vie et chaque respiration lui arrachait un élan de douleur. Un feu brûlait dans une cheminée non loin et dans un coin de la pièce, une silhouette de dos s'affairait à quelque chose sur une table.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
L'Origine
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6184
Race : Entité
Classe : Dieu créateur
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   Dim 15 Avr - 14:06

Vainqueur du deuxième concours du plus beau rp le 31 Mars.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://origine-changement.forums-actifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Ombre d'Athée   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ombre d'Athée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]
» Et les athéniens s'atteignirent...! ~ Pv Luc
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Origine et le Changement :: L'Auberge Du Renard Blanc :: La Vitrine-
Sauter vers: